Un nouveau CDI réservé aux personnes âgées de 57 ans et plus

Un nouveau CDI réservé aux personnes âgées de 57 ans et plus

Dans le cadre du vote de la loi relative au renforcement de l’inclusion dans l’emploi par l’activité économique et à l’expérimentation du dispositif Territoires zéro chômeur de longue durée, l’Assemblée nationale a donné son feu vert pour la création d’un contrat à durée indéterminée (CDI) réservé aux personnes âgées de 57 ans et plus.

Un nouveau contrat pour les structures d’insertion par l’activité économique

Les seniors vont-ils être épargnés par le chômage ? C’est en tout cas l’objectif de la création d’un nouveau CDI qui sera spécifique aux personnes âgées d’au moins 57 ans qui rencontrent actuellement « des difficultés sociales et professionnelles particulières », précise l’article 2 de la loi adoptée par l’Assemblée nationale, le 30 novembre dernier.

Un nouveau contrat qui pourra s’appliquer dans quatre structures d’insertion par l’activité économique (SIAE), qui bénéficient d’aides financières publiques : les entreprises d’insertion, les entreprises de travail temporaire d’insertion, les associations intermédiaires, les ateliers et chantiers d’insertions. Les entreprises du secteur marchand ne sont donc pas concernées par la réforme qui sera détaillée par un décret.

Près d’un million de séniors sans aucune activité

La réforme prévoit d’autres mesures pour lutter contre le chômage, comme la possibilité de prolonger à titre exceptionnel, au-delà de 24 mois, un contrat à durée déterminée (CDD) pour les salariés de 57 ans et plus. Un dispositif réservé aux SIAE précitées. De plus, l’expérimentation du plan Territoires zéro chômeur de longue durée est reconduit pour cinq ans supplémentaires.

Un public ciblé, puisque les personnes âgées de plus de 50 ans représentaient au troisième trimestre 2020, 26,39% de l’ensemble des chômeurs sans aucune activité en France métropolitaine. Ils sont près d’un million, soit 969.300 personnes, sur un total de 3,67 millions de chômeurs de catégorie A. Une augmentation de 6,6% sur un an qui pourrait s’accentuer avec la crise économique.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.