SDIS : Des communes en désaccord

Le SDIS (Service Départemental d’Incendie et de  Secours) est financé pour la presque totalité par les collectivités (Conseil départemental et communes gardoises). En 2000, le montant respectif des contributions avait été établi.

Des disparités avaient été relevées et certaines communes estimaient leur contribution au SDIS trop importante par comparaison à d’autres communes de même nature en population notamment. C’était le cas du Vigan dont le maire avait entamé, avec raison semble-t-il,  différentes démarches pour obtenir une révision du mode de calcul des contributions.

Le 18 septembre dernier, les communes ont été informées du nouveau montant de leur contribution. De nouveau, des désaccords se font jour en particulier de la part de certaines communes dont la contribution a beaucoup augmenté  (voir l’article paru dans le ML , il y quelques jours).

Le maire du Vigan fut l’un des tous premiers maires (voire le premier) à demander la révision des contributions au SDIS et la presse se fit l’écho de son action..

Aujourd’hui, il a été informé du montant de la nouvelle contribution du Vigan . Mais quel est en est le montant et son évolution dans les prochaines années ? Rien ne filtre et on peut s’en étonner. Après tout, ce sont la Viganais qui paient !

Autant l’information fut importante au temps de la contestation, autant aujourd’hui l’information, quant au résultat obtenu, se fait discrète. Pourquoi ?

 

clic ! pour arandir

2 Commentaires

  1. Et ils ont raison(on parle du titre).
    Vous annoncez à un maire qu’il va voir sa redevance augmentée de deux fois son montant et même plus et expliquez lui dans le même temps que la redevance de Nîmes va baisser de 3 millions d’euro !De quoi tomber de sa chaise.
    Et une élu qui vous dit ce n’est pas égalitaire mais c’est équitable.De quoi sourire malgré tout.Tout le monde sait qu’un partage équitable n’est pas forcément égalitaire sauf que là on parle gros sous.
    Quand on présente un budget il est plus facile de retirer une dépense comme à Nîmes et de dire on aura 3 M€ de plus l’année prochaine sans toucher à la fiscalité que de dire comme à Aimargues on va devoir augmenter les impôts pour faire face.
    Sachez tout de même que le pour le vigan le service coûte environ 50 € par habitant.

    • Faut dire que 50€ par habitant pour ce service avec des gens exceptionnels, surtout dans ce territoire, ce n’est pas non plus la ruine (surtout au vu du prix du paquet de cigarettes).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.