Peut-on échapper au temps ?

Si que j’aurais eu passé mon bac philo, ce lundi matin ,  j’eusses choisi sans hésiter le sujet “Peut-on échapper au temps ?”. Et voici ce que çà eut donné .     

*******************

Monsieur mon correcteur,

En un rien de temps et sans perdre de temps, je vais prendre le temps de vous parler du temps.

 De mon temps (il y a beau temps !) , on se disait “ne regrettons pas le temps passé, profitons du temps présent car, avant longtemps, ce sera un autre temps“. En ce temps-là, on nous libérait d’un joug, nous promettant des temps de liesse, du moins les premiers temps …

Tempus fugit ! Aujourd’hui, par les temps qui courent (ou ces derniers temps, si vous préférez), le temps presse et il faut maintenant être dans l’air du temps,  tout le temps : gagner du temps et ne pas en perdre, tentant, en même temps, de vivre en deux temps et trois mouvements …

Ainsi,  depuis la nuit des temps, l’homme passe le plus clair de son temps en s’inquiétant de ce qui l’attend et le reste à tuer le temps. Et quand il a fait son temps, il est temps pour lui de laisser le temps faire son oeuvre. Pour l’être, c’est la fin des temps … de son temps …

Conclusion :  Inutile de courir après le temps qui ne vous a pas attendu et, même si vous croyez être arrivé à temps, on ne rattrape jamais le temps perdu à tenter de lui échapper. 

J’ai passé du temps à écrire ce texte et vous, à le lire. Nous avons un temps, perdu la notion de notre temps ? Pour autant avons-nous échappé au temps ?

Je vous souhaite un heureux retour dans le temps ordinaire et d’y vivre du bon temps.

acl17062019

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.