Pass sanitaire : tout ce qu’il faut savoir sur son extension aux adolescents à partir d’aujourd’hui

Les mineurs âgés d’au moins 12 ans et deux mois devront désormais présenter un QR code pour accéder à certains lieux, comme les restaurants et les cinémas, mais également pour participer à certaines sorties scolaires.

Les jeunes vont eux aussi devoir présenter un QR code. Le pass sanitaire est étendu, à compter de jeudi 30 septembre, aux adolescents à partir de 12 ans et deux mois. Cet élargissement, initialement prévu le 30 août, avait été reporté d’un mois après le vote de la loi sanitaire au Parlement.

Comme les personnes majeures, les jeunes de 12 à 17 ans inclus, qui sont éligibles à la vaccination contre le Covid-19 depuis juin, devront être munis de ce sésame pour accéder à certains lieux et événements. Franceinfo résume tout ce qu’il faut savoir sur cette nouvelle mesure.

Environ cinq millions de jeunes concernés

A l’origine, l’ensemble des jeunes de 12 à 17 ans devaient être concernés par cette extension. Début septembre, le gouvernement a cependant décidé de décaler de deux mois l’âge d’application de la mesure, afin de laisser le temps aux adolescents à peine âgés de 12 ans au 30 septembre de se faire vacciner complètement. 

L’extension du pass sanitaire à cette tranche d’âge doit concerner environ cinq millions de jeunes, si l’on se réfère à la pyramide des âges publiée en janvier par l’Insee. Ils devront être munis du QR code attestant d’une vaccination complète, d’un test de dépistage négatif de moins de 72 heures ou d’un certificat de rétablissement du Covid-19 datant d’au moins 11 jours et de moins de six mois, comme le rappelle le portail de l’administration française. Concernant le déremboursement des tests de dépistage à partir du 15 octobre, le gouvernement souhaite que leur gratuité soit maintenue pour les mineurs.

Un pass nécessaire pour certaines sorties scolaires

Les mineurs devront présenter le pass sanitaire pour accéder aux lieux et aux événements où il est déjà exigé pour les adultes, comme les cinémas, les salles de sports, les piscines, les restaurants ou encore les cafés. 

L’accès aux établissements scolaires n’est, lui, pas conditionné à la présentation du pass sanitaire. En revanche, il sera obligatoire lors de toute sortie scolaire organisée dans un lieu susceptible d’accueillir du public au même moment. Si un créneau est spécialement réservé aux élèves, alors il ne sera pas exigé. 

Par ailleurs, le pass sanitaire sera également demandé pour les activités sportives. « Le seul moment où ça ne s’applique pas, c’est quand on fait de l’éducation physique et sportive en milieu scolaire », a précisé le ministre de l’Education nationale mardi sur franceinfo. En ce qui concerne le contrôle du pass dans les clubs sportifs, « la règle qui a été retenue c’est qu’on ne le présente qu’une fois », a ajouté Jean-Michel Blanquer.

Chez les 12-17 ans, 64% de complètement vaccinés

Pour l’heure, 64% des 12-17 ans ont bénéficié d’un schéma vaccinal complet, et 72% ont reçu au moins une dose de vaccin. Il reste donc environ 1,4 million de jeunes non vaccinés. A la rentrée, le gouvernement a lancé une campagne de vaccination dans les établissements scolaires mais elle n’a pour l’heure que des effets limités. Moins de 30 000 doses ont été injectées dans ce cadre, selon des chiffres communiqués mardi par le ministère de la Santé. 

« Il y a parfois quelques (…) difficultés dans le recueil de l’adhésion des familles », a admis le ministère lors d’une conférence de presse. Pour rappel, la vaccination des adolescents de 12 à 15 ans est soumise à l’accord d’un des deux titulaires de l’autorité parentale. A partir de 16 ans, les jeunes peuvent décider seuls de se faire vacciner, sans autorisation parentale.