Au commencement …

Philosoffons aujourd’hui sur l’importance du mot “début” dont l’origine est le commencement.  Question fondamentale s’il en est .

Tous les mercredis , la minute filozaufique.

 

A l’origine, y-a-t-il un début au commencement ?

 

Au commencement était le début et le début était dans l’origine et le début était l’origine

Il était au commencement dans l’origine.

Facile à dire ! car si le début est partie intégrante de l’origine, c’est que le commencement qui était le début était inclus dans l’origine. Cela établi, la question se pose de savoir à quel moment on place le début de l’origine si on considère que l’origine était le préambule au début du commencement.

Admettons le problème résolu. Un nouveau problème se fait jour : si, à l’origine , il y a un début au commencement, y-a-t-il une fin et qu’en est-il à l’origine du commencement du début de cette fin ?

Je ne connais pas de philosophe parmi les plus grands qui ait répondu à ces interrogations d’autant, qu’à l’origine, un ultime questionnement s’impose : que se passe-t-il entre le commencement du début et la fin de la fin dont on ne connaît pas l’origine.

Voilà un excellent sujet de réflexion pour votre prochain week end.

 

A mercredi prochain ………………

acl03012018

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*