Aujourd’hui, le temps et plus … et rien de moins

Philosoffons aujourd’hui et prenons le temps de parler du temps. C’est grand temps !

Tous les mercredis , la minute filozaufique.

“Le gain de temps”

Notre société actuelle est une société qui court après le temps. On court après ceci ou cela et même après cela ou ceci, voire après cela et ceci et réciproquement. C’est patent : tant de temps perdu, c’est irritant. Gagner du temps, c’est tentant et en perdre c’est rebutant. Et pourtant, en grattant tant et tant de temps perdu, tout autant on rend du temps au temps. Et le temps est content de retrouver comptant son compte de temps.

Car si un tel résultat  est atteint, on constate, c’est certain, que le gain n’est pas vain. Prenons un exemple.

La sagesse populaire constate que si la femme a toujours raison, l’homme n’a jamais tort. Dans ces conditions, la paix du couple est souvent menacée et la discussion sans fin. Quant au temps perdu …

Adam a dit à Eve “C’est toi qui m’a encouragé à croquer la pomme !” Ce à quoi Eve à répondu ” C’est toi qui a décidé de m’écouter !” Depuis, le problème n’est toujours pas résolu et le temps a passé. N’empêche que Dieu, fatigué par cette dispute sans fin, les a priés d’aller se faire voir ailleurs !

C’est pourquoi, au nom du gain de temps, garantie d’une paix sauvegardée, il est fortement recommandé aux hommes de gagner du temps en disant très rapidement “oui chérie !” quand la situation annonce du mauvais temps.

Ce temps gagné, c’est un gain de temps qui permet d’attendre que la femme change d’avis ce qui ne tarde guère en général. Il est conseillé de préciser que cette situation se rencontre également dans l’autre sens … ce qui évite de se faire traiter de phallocrate !

 

A la semaine prochaine 

acl 20022018

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.