Le dilemme du jour …..

Tous les mercredis , la minute filozaufique.

Oui … mais non ! non … mais oui !

…….. que si que non !

1 – Introduction émérite en 100 mots et 466 caractères

Le drame d’une vie, les affres de la vision hypothétique d’une réalité imaginaire, la détresse de vos deux neurones spécialisés pour trancher entre deux incertitudes suggérées par votre « moi » qui les embrouille dans un entre soi jusqu’à ce qu’un si mais non en fasse tout un roman mais,  gré lui soit rendu,  vos deux cellules de base à coups de dentrites et d’axones se sont proprement trucidées vous laissant pour le coup en paix et l’esprit libre de ne pas choisir tout en agonisant l’interlocuteur coupable de votre désarroi originel mais vaincu.

2 – Développement, dans le sens de la largeur, de la longueur qui précède

Vous venez de dire oui … mais non ? Bravo ! Vous avez préféré au gain immérité ou au plaisir immoral, le bonheur de la pauvreté assumée ou la jouissance de l’abstinence.

Vous venez dire non .. mais oui ? Honte à vous ! Vous sombrez dans ces péchés capiteux qu’on dit capitaux, de quoi perdre la tête comme disait ce cher docteur Guillotin.

Vous  venez de dire si .. mais non ? Vous laissez le choix à votre vis-à-vis (dans un vis-à-vis, il y a deux vis-à-vis).

Vous avez pris un chemin de traverse et dit ni oui ni non, peut être ben qu’oui peut être bon qu’non , vous tombez de plein pied, et point liés, dans le gouffre insondable … d’une incertitude ravageuse teintée de perplexité irrésolue faisant de vous la victime d’une vacillation schizophrénique.

3 – Conclusion intestinale parce que un destin grêle vaut mieux  qu’au long cours

Cette  démonstration est d’une fulgurance protérogynique dans sa possibilité de variation sexologique. La conclusion ne saurait vous échapper si vous avez assimilé, comme il convient aux citoyens de bonne extraction,  tout ce qui précède :

Ne doutez jamais car, comme disait Aphrodite (déesse des jardins) :

quand les carottes sont cuites, c’est la fin des haricots .

cqfd

A mercredi prochain  ……….

acl 102017

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.