Il l’a dit, c’est écrit !

Un article intitulé “Regard du maire du Vigan sur les “Gilets Jaunes” a été publié dans “La Marseillaise” du 26 septembre à l’occasion de leur manifestation du samedi 21 devant la mairie du Vigan.

Ce fut l’occasion d’ y inclure la déclaration du maire du Vigan concernant sa candidature aux élections municipales de 2020. Vous trouverez ci-après trois extraits de cet interview et les commentaires qui s’imposent selon moi.

A une autre question concernant les relations entre démocratie représentative et démocratie directe, la réponse du maire, “Concernant la vile, je reste à l’écoute …” , n’étonnera personne. Ecouter n’est pas entendre, et entendre n’est pas faire dans un cas comme dans l’autre ! mais nous reviendrons en détail sur ce problème au Vigan …

Nous reviendrons également sur un passage de l’article à propos des élections de 2014.

1 – “Comptez -vous repartir en mars 2020 ? Oui, c’est tout frais. Nous avons pris la décision en équipe cette semaine.

2 – Sous quelle étiquette politique ? Sans étiquette, mon orientation politique n’est pas prépondérante dans ce qu’attendent les gens de moi au niveau local.

3 – Face au déficit démocratique, l’injection d’une dose de démocratie directe ne vous paraît-elle pas une possibilité de réconcilier les citoyens avec la politique ? Personnellement je suis plutôt partisan d’un projet de territoire construit avec la population, en suscitant sa participation notamment sur des dossiers comme la privatisation de l’eau ou la fusion des communes. Au Vigan nous avons mis en place l’Agenda 21*, un projet où la participation est un élément déterminant du processus. Le bilan est mitigé en raison d’un manque de participation de la population. Il y a des personnes qui s’interdisent toute forme d’implication. C’est le cas, entre autre, de la communauté musulmane qui représente 10% de la population et que l’on ne voit jamais.”

Commentaires

Extrait n°1 : Ne serait-ce pas plus conforme à la réalité des faits si le maire reconnaissait avoir décidé personnellement de se représenter et d’en avoir informé les conseillers de sa majorité lors d’une réunion privée de cette majorité car combien de conseillers sortants (dont les adjoints) figureront de nouveau sur la liste 2020. D’aucuns n’ont pas envie de “remettre ça”, d’autres seront “remerciés”. C’est la règle du jeu, après tout, et le “bon plaisir de prince”

Extrait n°2 :Sans étiquette“. C’est la suite logique du passé. Le maire du Vigan a couru toutes les élections depuis 2008 : municipales, départementales, législative, communautaires. Il a toujours gagné les municipales et perdu toutes les autres sauf une fois pour le conseil départemental (gagné pour y entrer, battu pour y retourner). On lui prête aujourd’hui l’intention de se présenter aux régionales de 2021 ..C ‘est ainsi qu’on le vit naviguer en quête de soutien du PS aux écolos EELV., Génération Ecologie, le député Calvart, ,Saurel le maire de Montpellier,  la Majorité départementale (?), etc

Le maire du Vigan déclara dans le Midi Libre à l’occasion de cantonales .”Je ne cours pas après les soutiens tonitruants qui ne se manifestent que pour soutenir un candidat en campagne.”   Le Midi Libre finira par titrer pleine page en 2014 : “Le Vigan Attaqué à gauche et à droite, le maire reste … ailleurs.” !

Finalement, Eric Doulcier est avant tout un “doulciériste …. !

Extrait  3 : Cette réponse du maire sort de l’ordinaire. C’est pourquoi une page spéciale lui sera consacrée dans le courant de la semaine.

A très bientôt

ACL

3 Commentaires

  1. Sans commentaire , plus rien ne m’étonne de la part de notre numéro 1:
    -le 3ème mandat décidé en équipe !!!
    -l’étiquette politique est un retournement de veste permanent.
    -Quid de la démocratie en mairie, tout est décidé en petit comité et la population n’est pas consultée. Quand à la séquence sur nos amis musulmans,je pense qu’ils apprécieront et sauront s’en rappeler au moment du vote pour un nouveau maire.Quel mépris pour une communauté que vous avez su utilisé à certain moment.

  2. Des observations pertinentes mais il faut aller plus loin dans votre sens de l’observation.Rrevenez en arrière et allez jusqu’en 2008 puis 2014, puis aujourd’hui et regardez !
    Si il y a un adage qui dit” tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort” on pourrait le tourner en “tout ce qui nous rend plus fort nous tue” .
    Les Viganais et Viganaise en sont à subir 12 années (deux même 3 mandats!) de luttes intestines entre deux hommes , luttes qui ont pénalisé le territoire. Prédateurs l’un de l’autre, guettant la moindre faiblesse, le moindre faux pas.
    Tous les deux pourtant ont présenté, au fil des ans, des bilans peu glorieux (dettes et échecs, gestion à risque). Piètres politiques, l’incapacité de s’entendre les a rendus incapables d’assurer une représentativité durable départementale qui aurait pu maintenir notre territoire tête hors de l’eau. Au lieu de cela, ils ont pris le bouillon et nous avec !
    Qu’allons nous encore perdre ou brader ? Combien d’années allons nous encore « payer le prix » avant que les Viganaises et Viganais réagissent?
    Encore un troisième mandat? Le territoire, déjà en apnée et déprécié au sommet de la région, ne s’en remettra pas.
    La descente amorcée, maquillée par le bétonnage des centres ville va-t-elle continuer ?
    Va-t- on voir resurgir la promesse d’une piscine couverte? d’une démocratie participative portée par le mirage d’un soit-disant agenda 21 mort-né?
    Aurons-nous à subir encore d’autres pertes comme l’abattoir du Vigan déjà oublié? à perdre encore des services de proximité comme le tribunal ou prochainement les impôts?
    Quels seront les prochains qui partiront? Services publics, entreprises, commerces, artisans ?

  3. Quels seront les prochains? Les jeunes partent à la sortie du lycée et ne reviennent plus au Vigan quand ils ont goûté à la vie citadine où tout est fait pour la jeunesse.Les prochains : le peu de commerces qui résistent.Les prochains: les retraités,la poste,les banques(!!),les bars,les restaurants,les gens raisonnables qui n’en peuvent plus de supporter le mensonge,les promesses et la démocratie participative (vaste blague),les combats d’arrière garde de nos brillants élus qui se moquent pas mal du petit peuple et le méprisent tant.A quand un sursaut des habitants du Vigan?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.