Les annonces du gouvernement

Covid-19 : déplacements facilités, reprise de l’école, vaccination… Ce qu’il faut retenir des annonces du gouvernement

Des contraintes allégées, d’autres renforcées… Après des semaines de restrictions sanitaires décidées pour faire face à la troisième vague de l’épidémie de Covid-19, le Premier ministre Jean Castex a dessiné, jeudi 22 avril, au cours d’une conférence de presse, les nouvelles perspectives qui attendent les Français. Réouverture des écoles, quarantaine plus stricte pour les voyageurs en provenance de certains pays, levée des restrictions de circulation sur le territoire… Voici ce qu’il faut retenir des annonces du chef du gouvernement et de trois des ses ministres.

Les restrictions de circulation levées le 3 mai

Plus besoin d’attestation pour s’éloigner de plus de 10 kilomètres de son domicile en journée, dès le 3 mai. Le Premier ministre a confirmé la fin des restrictions de circulation en France à cette date, comme l’avait annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

Il sera donc possible de se déplacer sur l’ensemble du territoire sans limite de distance. Le couvre-feu, en revanche, restera en vigueur, au moins jusqu’à la mi-mai, a précisé Jean Castex. L’attestation restera donc nécessaire pour tout déplacement entre 19 heures et 6 heures du matin.

La réouverture des écoles, collèges et lycées confirmée

Les écoles maternelles et primaires rouvriront bien leurs portes lundi 26 avril, après trois semaines de fermeture. Pour les collégiens et les lycéens, la reprise se fera en distanciel, avant un retour en classe à partir du lundi 3 mai. Pour les lycéens, la demi-jauge sera maintenue.

En ce qui concerne les collégiens, l’enseignement se fera totalement en présentiel sauf pour les quatrièmes et troisièmes des quinze départements les plus touchés par l’épidémie : Aisne, Bouches-du-Rhône, Essonne, Hauts-de-Seine, Loire, Nord, Oise, Paris, Rhône, Sarthe, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Val-d’Oise, Val-de-Marne et Yvelines. Dans ces territoires, les élèves passeront en enseignement hybride (en partie en présentiel, en partie à distance), a expliqué le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer.

« Nous maintenons un protocole sanitaire strict », a affirmé Jean-Michel Blanquer. Les classes fermeront donc toujours à partir du premier cas détecté au sein de l’effectif. Les tests salivaires, mis en place depuis la rentrée des vacances de février, vont être renforcés, passant de « 250 000 fin mars à 400 000 » lors de la reprise des cours, « dès la semaine prochaine », a annoncé pour sa part le Premier ministre. Des autotests seront également proposés au personnel de l’Education nationale et aux lycéens, puisque ces dispositifs sont réservés aux plus de 15 ans.

Les épreuves du brevet et du baccalauréat sont pour l’heure maintenues, a assuré Jean-Michel Blanquer.

Une quarantaine « renforcée » pour les voyageurs venant de pays « à risque »

Les voyageurs en provenance du Brésil, du Chili, d’Argentine, d’Afrique du Sud et d’Inde seront soumis dès samedi matin à une quarantaine beaucoup plus stricte à leur arrivée en France. « Pour l’essentiel, seuls les ressortissants français et européens ayant leur résidence principale en France pourront entrer sur le territoire national », a précisé le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. Ces derniers « devront justifier d’un test PCR négatif de moins de 36 heures, et non plus 72 heures », a ajouté le ministre, qui a rappelé que la liste des pays concernés pourrait évoluer « si nécessaire ».

Les voyageurs feront l’objet dès leur arrivée d’une mise en quarantaine stricte de dix jours « décidée par arrêté préfectoral », a annoncé Gérald Darmanin. « Le lieu de quarantaine sera contrôlé au départ et à l’arrivée du voyageur. Ils devront fournir un justificatif attestant de l’existence de ce lieu. »

Les sorties autorisées seront réduites pour les personnes en quarantaine : elles « ne pourront avoir lieu qu’entre 10 heures et midi. En dehors de ces horaires, la personne en quarantaine pourra faire l’objet à tout moment d’un contrôle sur le lieu de quarantaine qu’elle a déclaré », a détaillé le ministre de l’Intérieur. Toute violation de la quarantaine pourra être sanctionnée d’une amende, allant de 1 000 à 1 500 euros. Les voyageurs en provenance de Guyane seront également soumis à ces contraintes à leur arrivée dans l’Hexagone.

La vaccination étendue aux personnes vivant avec des proches immunodéprimés

En plus de l’arrivée, dès samedi, d’un quatrième vaccin en France, celui de Janssen/Johnson & Johnson, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé un nouvel élargissement de la vaccination. Les personnes majeures qui vivent « sous le même toit qu’une personne en situation d’immunodépression sévère » pourront être vaccinées à compter du lundi 26 avril, a-t-il assuré. Les personnes de plus de 55 ans recevront le vaccin d’AstraZeneca, les personnes plus jeunes, ceux de Pfizer ou Moderna.

Le ministre de la Santé a également évoqué le cas des personnes atteintes d’obésité. Cette situation peut en effet donner lieu à des formes graves de Covid-19 chez les personnes concernées. Les moins de 50 ans atteints d’obésité sévère pourront être vaccinés de manière « probable d’ici la mi-mai », a précisé Olivier Véran. Enfin, il a écarté pour l’heure toute vaccination des mineurs.

De nouvelles réouvertures à la mi-mai « sous réserve »

« Nous constatons depuis dix jours une baisse réelle de la circulation virale », a assuré le Premier ministre. « Le pic de la troisième vague semble donc derrière nous et la baisse de la pression épidémique est engagée », s’est félicité Jean Castex, en précisant que la France avait atteint « le haut de la vague des hospitalisations ». « Nous pouvons espérer le début d’un reflux d’ici quelques jours », a-t-il affirmé.

Le chef du gouvernement a donc ouvert la porte à un « nouveau train de réouvertures autour de la mi-mai qui pourrait commencer par les commerces, certaines activités culturelles et sportives et les terrasses »« Sous réserve », bien sûr, de l’évolution de la situation sanitaire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.