Le calendrier des vaccinations 2021: obligations et recommandations

La vaccination contre la Covid-19 est au cœur de l’actualité et rappelle aux Français le rôle des vaccins face à certaines infections graves. Comme chaque année, le ministère de la Santé publie un nouveau calendrier vaccinal, qui réunit les recommandations et les obligations pour l’année à venir. En outre, une semaine européenne de la vaccination a lieu, du 17 au 22 mai, afin de sensibiliser la population sur l’importance de la vaccination.
Le ministère de la Santé est chargé d’élaborer la politique de vaccination, en concertation avec la Haute Autorité de Santé (HAS) et la Commission technique des vaccinations. Tous les ans, il publie le calendrier vaccinal, un document qui rassemble les vaccinations applicables aux personnes résidant en France selon leur âge. Il comporte également un certain nombre de recommandations pour des situations spécifiques (risques accrus de complications, d’exposition ou de transmission).Le calendrier des vaccinations 2021 est accessible sur vaccination-info-service.fr, le site de référence sur la vaccination. En plus du calendrier, il contient toutes les informations et ressources nécessaires et comporte même un volet spécial « Covid-19 ».

Quels sont les vaccins obligatoires ?

En raison des couvertures vaccinales insuffisantes, 11 vaccinations sont obligatoires en France depuis le 1er janvier 2018 : le tétanos, la poliomyélite, la diphtérie, la coqueluche, l’Haemophilus influenzae B (bactérie à l’origine de pneumopathies et méningites), l’hépatite B, le méningocoque C, le pneumocoque, la rubéole, la rougeole, et les oreillons. Elles sont pratiquées dans les 18 premiers mois de l’enfant et renseignées dans son carnet de santé. Lors de l’inscription en crèche, en école maternelle ou à des activités sportives, une vérification des vaccins de l’enfant est effectuée.

Les nouveautés du calendrier vaccinal 2021

Outre les obligations, le calendrier comprend de nouvelles recommandations :

  • la vaccination contre le papillomavirus humain (HPV) est indiquée pour les garçons de 11 à 14 ans révolus avec un rattrapage possible chez les adolescents et les jeunes hommes de 15 à 19 ans révolus ;
  • les professionnels de santé sont invités à vérifier le statut vaccinal de leurs patients, afin d’effectuer si besoin un rattrapage vaccinal, notamment pour les nourrissons et les personnes fragiles ;
  • la vaccination contre la grippe est recommandée à de nouveaux professionnels, régulièrement en contact avec des personnes à risque de grippe sévère : les aides à domicile, les personnels des services de secours et d’incendie (SDIS) ;
  • Le vaccin Efluelda® sera mis à disposition pour la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2021-2022 et complétera l’offre pour les personnes de plus de 65 ans.

Pour les voyages et séjours à l’étranger, les recommandations vaccinales ne sont pas mentionnées dans le calendrier. Elles sont publiées dans le Hors-série du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) du 19 mai 2020, à la suite de l’avis spécifique du HCSP (Haut Conseil de la santé publique). Et ce calendrier n’inclut pas non plus les modalités de vaccination contre la Covid-19, qui sont détaillées sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.

La semaine européenne de la vaccination, lancée par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) en 2005, se déroule du 17 au 22 mai. Cet évènement met en lumière l’importance de la vaccination, en particulier durant cette période de crise sanitaire. Les vaccins sont devenus des outils permettant de protéger la population contre des maladies graves. En France, des millions de personnes sont vaccinées chaque année.Si la semaine européenne vise à sensibiliser les citoyens et répondre à leurs questions, elle a également pour objectif de promouvoir la vaccination. Pour l’occasion, Santé publique France a dévoilé les données du Baromètre santé 2020 concernant l’adhésion vaccinale. « En 2020, 80 % des personnes interrogées déclarent être favorables à la vaccination en général, résultat significativement plus élevé que ceux obtenus les années précédentes (73,9 % en 2019 notamment) », révèle le document. Les couvertures vaccinales sont elles aussi en hausse.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.