La Rubrique 12/12

Page “12” de la plaquette éditée, à l’occasion de la campagne des municipales 2014, par la liste “Vivre au Vigan”. Cette liste gagna, dès le premier tour, avec 1 136 voix (inscrits 3059, exprimés 1905)

La page “11” sera publiée le lundi 26, Par ailleurs, le  jeudi 29, mise en ligne du dossier “Bilan de la concertation Agenda 21”

Les photos !

Une grande photo de l’école  primaire avec la rénovation des abords. Bric un effort urbanistique certes mais que dire de ce métal d’aspect rouillé et sombre et de ce coffre sur la passerelle qui n’est toujours pas éclairé?  Que dire de la cohue le matin et en fin de journée? de l’absence de police pour régler cela ?

Des toilettes publiques, sans doute mais les réhabiliter pour en faire snack qui, plus est, devant un lycée ! Défiance? Economie façon Bobo? Inconscience?

Photo de la vieille ville : taire la réalité de ces maisons parfois désaffectées, parfois habitées mais si vieilles et décrépies. C’est l’image trompeuse d’un territoire qui se voudrait attractif alors qu’il n’est que vétuste?

Le Coularou, un recalibrage réussi? qui va se souvenir que le grand magasin de bricolage qui est juste à côté et a été ravagé par une crue de ce ruisseau recalibré ?

Bric, dis moi ? Ces photos de rues presque aseptisées sont-elles le reflet de la réalité de notre ville  parce qu’elles montrent une autre réalité  :  elles sont vides d’habitants, non?

Enfin, la dernière photo, Bric, celle de ce chapiteau tant apprécié des Viganais, chapiteau qui n’a d’ailleurs  plus jamais été dressé  faute d’adjoints “disparus” on ne sait pas vraiment pourquoi.

Bric, de tous les points, soulignés ci-dessus à propos  de ces photos, ressort une une question cruciale :  Sais-tu si vraiment la santé finncière du Vigan est-elle si bonne qu’on se plait à le dire ?

N’oublions pas que nous sommes ici en 2014 et qu’il s’agit d’une plaquette construite et écrite pour vanter les mérites de la municipalité sortante alors que la campagne électorale 2014 bat son plein. C’est l’usage. On  n’a jamais vu des élus solliciter le renouvellement de leur mandat tout en déclarant qu’ils n’ont pas été efficaces ! Et les challengers de dire qu’ils seront les meilleurs et qu’il faut sortir les sortants ! Un peu de patience : mars 2020 arrive …

Le tout est de présenter un compte rendu de mandat dont la vérité est embellie  et théorisée à plaisir. Deux exemples :

1 – “pas d’augmentation de la fiscalité communale” : il s’agit essentiellement de la taxe d’habitation et la tyaxe foncière ( les taxes … c’est d’actualité !). Voici les graphiques (source : Insee, impôts)  qui parlent d’eux-mêmes :

Evolution de la population du Vigan

La populaton diminue, le montant des taxes récoltées aumente . C’est un miracle ! Consultez voos appels de taxes depuis 2008, vous trouverez sûrement une explication … Ce qui permet au Vigan d’être la plus taxée du Pays Viganais …

2 – “360 évènements se sont déroulés au Vigan pendant le mandat” : 360 en 6 ans soit un évènement par semaine à mettre au compte de la mairie ? Qu’on me montre la liste datée ! Car cette plaquette 214 est, en fait  un compte rendu de mandat de la mairie et de ses oeuvres passées, présentes et à venir , ne l’oulblions pas …

Inutile de poursuivre, lle reste de la page est à l’avenant;

Nous reste la page 11 qui nous donne la liste de la majorité sortante  et candidate à  l’élection de mars 2014. Une histoire à suivre !

A lundi 26 …………….

1 Commentaire

  1. TPU. Taux d’imposition de 2001 et 2002. ville du Vigan.

    Je me permets d’apporter quelques informations sur l’évolution des impôts locaux entre 2001 et 2002.
    Suite à la mise en place de la TPU (taxe professionnelle unique) pour toutes les communes du Pays Viganais par la CDC ( communauté de communes ou intercommunalité) en 2001, cette TPU a apporté un supplément de recettes pour la CDC.
    Alors la ville du Vigan (assurant la présidence à cette époque) a récupéré les taux de la CDC l’impôt versé par les ménages pour les ajouter aux taux de la ville. (compteurs mis à zéro pour l’impôt ménage à la CDC mais pas restés longtemps à zéro).
    Le taux de la taxe foncière est passé de 20,84% en 2001 à 25,59% en 2002 soit une augmentation de 22,79%
    Le taux de la taxe d’habitation est passé de 13,73% en 2001 à 16,98% en 2002 soit une augmentation de 23,67%.
    Augmentation assez importante entre 2001 et 2002 juste après les élections municipales de 2001.
    Il ne faut pas oublier que de nombreuses compétences et charges de la commune ont été transférées à la CDC afin d’alléger le budget dépenses de la commune.
    La CDC gèrent de nombreuses compétences, citons quelques exemples, les gros investissements comme les bâtiments, les zones artisanales, le développement durable, le sport avec tous les équipements, piscine, le social, la formation, le tourisme, l’assainissement, le ramassage des ordures, la déchetterie, la petite enfance, l’école de musique, l’entretien des chemins communautaires, les rond points, les rivières, les subventions aux associations, les spectacles,etc. etc. sans oublier le gouffre financier de l’abattoir, un cauchemar sans fin, qui a été cédé assez difficilement à des privés par la présidence actuelle de même pour terminer des affaire difficiles avec la CAF et un bâtiment à 2 millions d’€.
    De nombreuses compétences citées et pas des moindres proviennent des transferts commune vers la CDC.
    La compétence urbanisme n’a pas fait l’objet d’un transfert à la CDC, dommage, c’est un budget assez important pour la commune, cela se fait dans d’autres CDC.
    Suite à ces transferts de compétences, le budget de fonctionnement de la CDC s’élève à plus de 8 millions d’€.
    Une CDC obtient généralement davantage de dotations et de subventions d’où à favoriser le transfert des compétences commune vers CDC sans oublier avec une partie des taux.
    On avait dit il y a une vingtaine d’années que la mise en place des CDC avait pour objectif de centraliser les services pour diminuer les coûts avec moins d’élus, moins d’impôts locaux et moins de dotation pour l’état. On est bien loin de l’objectif à part l’état en diminuant certaines dotations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.