La pandémie dans le Gard

Depuis mars dernier, l’Agence régionale de santé (ARS) Occitanie communique régulièrement les chiffres de la pandémie dans le région et dans notre département.

Des chiffres qu’Objectif Gard a compilé afin de les mettre en perspective à l’aide de graphiques. Ces outils permettent de mieux savoir où nous en sommes de cette pandémie qui a, selon les derniers chiffres disponibles, causé la mort de 338 personnes en établissements de santé dans notre département.

Nous poursuivons l’actualisation du premier graphique que nous avons commencé à vous proposer durant le premier confinement. Ce graphique compile les données communiquées par l’ARS sur les hospitalisations en cours, le nombre de patients en réanimation et le nombre de décès. Il permet de mieux se rendre compte de l’impact de la pandémie dans notre région et notre département, et de suivre l’évolution de la circulation du virus dans notre territoire.

Et cette semaine, ces chiffres sont moins encourageants que dernièrement. En effet le nombre d’hospitalisations est reparti à la hausse ce mardi dans le Gard, avec 9 personnes de plus que jeudi dernier (177 hospitalisations contre 168). Il est encore trop tôt pour y voir une inversion de tendance, mais c’est à surveiller dans les prochains jours, surtout que cette augmentation se retrouve aussi à l’échelle régionale.

En revanche, le nombre de personnes placées en réanimation dans le département reste globalement stable, 18 ce mardi contre 19 il y a une semaine. Quant au nombre de décès, il continue son augmentation. 13 personnes supplémentaires ont perdu la vie au cours de la dernière semaine dans les établissements de santé du Gard, et désormais le covid a causé la mort de 338 personnes dans notre département.

À l’échelle régionale, le nombre de nouveaux cas repart à la hausse. Après des semaines de stagnation entre 5 000 et 5 800 nouveaux cas par semaine, sur les sept derniers jours l’ARS et l’Assurance maladie ont recensé 6 721 nouveaux cas en Occitanie. Là aussi, comme pour le Gard précédemment, il est encore trop tôt pour en dégager une tendance, néanmoins la situation est à surveiller

Dernière série de données, le nombre de tests pratiqués chaque semaine dans notre région. Un nombre qui fluctue pas mal : après un pic fin décembre pour les fêtes (environ 240 000 tests la semaine avant le 29 décembre), le nombre de tests est redescendu à 146 000 sur les sept derniers jours. En revanche, la part de ces tests qui s’avère positive augmente, à 4,6 %, contre 2,5 % le 31 décembre dernier

Ces graphiques permettent de le constater : notre région et notre département n’en n’ont pas fini avec le coronavirus. Alors que la seconde vague est derrière nous, même si elle n’a jamais été totalement éteinte, au vu des derniers chiffres il n’est pas interdit de penser que la troisième vague se profile. Et ce alors que la campagne de vaccination n’en est qu’à ses débuts. Alors en attendant, plus que jamais la prudence est de mise.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.