Il s’en passait de belles à Rochebelle et Avèze … en 1891 !

A en croire la presse du moment, Eugène Nègre était un journalier , âgé de 33 ans, travaillant Saint Félix de Pallière et demeurant au Vigan.

Jean Panafieu, âgé de 52 ans, était, quant à lui, portefaix et demeurait au Vigan.

Manifestement, ils se connaissaient  bien et c’est donc de concert qu’ils ont eu quelques soucis.

En effet, les voilà accusés d’avoir, à Rochebelle, commune d’Avèze, entre le 15 et le 19 janvier … “soustrait frauduleusement un fût de rhum” au préjudice du sieur Falguière.

L’enlèvement aurait eu lieu de nuit par les deux personnes accusées du larcin.

Me Panzani, avocat, défendit le dénommé Nègre tandis que Panafieu confia ses intérêts à Me Laget, avocat. Il faut croire qu’une défense fut meilleure que l’autre puisque Nègre écopa de six mois de prison et Panafieu … acquitté.

On ignore ce que devint le fût de rhum !

A la même époque, toujours à Avèze, une affaire fit grand bruit : une série de vols de poules a été commise au préjudice de divers propriétaires. Une enquête fut diligentée par la gendarmerie locale et l’on arrêta un dénommé Abric dit “Gendarme” (ça ne s’invente pas !).

L’affaire, allant bon train, on découvrit trois poules enfouies dans le sable sous le Pont-Vieux et d’autres jeunes gens furent fortement soupçonnés. Le dénommé Abric chez qui on portait le produit des vols se  trouva non seulement accusé de vol mais aussi de recel.

Que devint cette affaire ? On ne sait pas car le journaliste chargé de l’affaire se désintéressa du dossier. Peut être que trois poules (et peut être plus), c’était insuffisant  pour un article à la Une …

A bientôt pour d’autres histoires notamment un fait d’hiver à Blandas …

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.