Report des élections municipales en octobre ? Et encore ?

Emmanuel Macron rencontre le jeudi 2 avril 2020 les présidents des deux chambres du Parlement afin de discuter avec eux des options quant aux dates des élections municipales pour les communes où aucune liste n’a emporté le 15 mars 2020.

Nouvelles dates seront fixées le 27 mai 2020

« Rien ne s’oppose à ce que les Français, même les plus vulnérables, se rendent aux urnes », déclarait Emmanuel Macron dans une allocution télévisée le 12 mars 2020, alors que 2.876 cas confirmés de contamination par le Covid-19 étaient recensés en France, et que l’exemple italien montrait déjà la rapidité de sa diffusion (15.113 cas confirmés dans ce pays à la même date). Aujourd’hui, Emmanuel Macron réfléchit à fixer de nouvelles dates pour la poursuite du scrutin.

Alors que l’épidémie bat son plein, Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, a pris le 1er avril 2020 une ordonnance selon laquelle leurs dates doivent être fixées par décret au plus tard le 27 mai 2020. Selon Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement, cette date du 27 mai a été choisie parce que l’exécutif attend un rapport scientifique, qui doit être rendu le 23 mai au plus ta

Premier tour annulés dans près de 5.000 communes … oui mais …

Pour rappel, le 18 mars 2020, le Conseil d’État indiquait que dans les 4.816 communes où aucune liste n’avait emporté le 1er tour dès le 15 mars, il serait nécessaire de réorganiser intégralement les deux tours. Les candidatures déposées les 17 et 18 mars resteraient néanmoins valables.

Quid des listes électorales ? D’après l’ordonnance du 1er avril 2020, les mêmes listes électorales seraient utilisées, néanmoins ajustées afin d’inclure les personnes devenues majeures dans l’intervalle. L’histoire ne dit pas pourquoi ces listes ne seraient pas ajustées aux citoyens européens qui se seront installés en France dans l’intervalle (pour rappel, les citoyens de l’UE résidant en France ont le droit de voter aux élections municipales).

On peut penser qu’il pourrait s’agir d’un premier pas vers une annulation totale du scrutin de 15 mars pour toutes les communes et communautés de communes.

En effet, dans certains cercles politiques, on rappelle que pendant 7 à 8 mois, les collectives locales seront gouvernées par les élus anciens .Pendant cette période doivent normalement être organisés :  le débat d’orientation budgétaire (DOB), adopté le budget primitif 2020, adopté le budget définitif 2019, assurée la gestion des collectivités.

Il faut aussi considérer qu’on ne sait pas  comment va évoluer la situation et ce qu’elle sera en septembre ni dans quel état seront les nouvelles listes élues en mars. Certains n’hésitent pas à annoncer  un débat, une enquête parlementaire concernant la gestion de la pandémie par le pouvoir en place,  notamment sur le plan politique … et politicien. De là à voir que leur intérêt serait de réclamer la reprise à zéro les élections municipales !

Comme on dit, une affaire à suivre.

1 Commentaire

  1. Ici il est question du DOB. Simplement en feuilletant ce blog j ai consulté l ordre du jour du conseil municipal du 19 décembre. »le dernier ». J’ai cru y voir un point de l ordre du jour qui concernait le budget 2020. Il s’agissait, si je ne me trompe, de donner une autorisation de dépense inférieure ou égale à 25 % du montant du budget inscrit à la section d’investissement 2019 pour . Le revoir dans une publication permettrait peut être de le commenter .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.