Deux recours contre le SDIS

La refonte du financement du Service département Sdis (Sdis) avait mis le feu aux poudres début novembre.

Un service financé à 91 % par les collectivités locales, dont 40 % pour les communes.

De nombreux maires s’étaient alors inquiétés de voir les contributions flamber, jusqu’à 200 % pour certaines communes. En cause : une strate à 3 500 habitants qu’ils estiment injuste.

Leurs doléances n’ayant pas été entendues par le Sdis, 25 maires en colère, particulièrement impactés, ont donc déposé un recours contentieux contre cette délibération auprès du tribunal administratif.

« Il y a une inégalité devant les charges publiques. Pour nous, c’est illégal », selon Laurent Pélissier, maire de Saint-Laurent-d’Aigouze qui, avec quatre autres élus, ont été reçus par le préfet sur ce sujet mardi dernier.

En fin de semaine dernière, la préfecture a aussi déposé un recours au TA pour l’annulation de cette délibération. La demande en référé sera délibérée en urgence, avant fin décembre.

Source ml

1 Commentaire

  1. Il va falloir embaucher des mathématiciens, des statisticiens, des analystes,des financiers pour arriver à tomber juste.
    c’est fort quand même de ne pas arriver à trouver un montant qui reflète une réalité économique et la justice pour chaque commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.