Deux communes pour n’en faire qu’une …

Les communes de Valleraugue et de Notre Dame de la Rouvière  vont donner naissance à une nouvelle commune née de leur fusion et dotée d’un nouveau nom.

Jérôme Fesquet et Thomas Vidal ont d’accepté très aimablement d’expliquer le pourquoi et le comment.

Ils abordent donc au cours de cet entretien : la genèse de cette fusion, la méthodologie “de la mise en musique”, la philosophie de l’opération, les prochaines semaines qui se clôtureront fin 2018 avec la création officielle de “Val d’Aigoual”

Un entretien à deux voix, particulièrement intéressant pour les élus et les citoyens du Pays Viganais.

Erreur ! Il s’agit bien entendu de

“Notre Dame de la Rouvière”

et non de “Saint André de la Rouvière”

3 Commentaires

  1. Bonjour Mr André – Charles
    En clair tout va bien en val d’Aigaoulie, car on est à l’écoute des citoyens…
    Alors pourquoi nos 2 maires ne répondent pas à la demande du collectif d’habitants des 2 communes ( le collectif Liron Aigoual) d’organiser une vraie consultation comme la loi leur permet. Demande citoyenne qui est appuyée par une pétition destinée au préfet et signée massivement L’objectif des 500 signataires sera atteint dans quelques jours , 2 fois plus que les participants aux réunions. d’information sur cette fusion. N’oublions pas que participer à une réunion d’information ce n’est pas accepter ce projet fusion. Notre collectif représentif de toute la population croit à la démocratie locale et participative . On résiste comme on sait le faire en Cévennes depuis des siècles .
    Ces grandes déclarations bien lisses des 2 maires ( et cousins germains de surcroit) ne sont pas
    aussi belles qu’on pourrait le penser.

    Cher Monsieur André Charles notre collectif est disponible pour participer à une interview de la gazette et nous vous invitons cordialement à participer à sa première réunion publique en présence du journaliste Frédéric Ville auteur du livre : Communes Nouvelles : Atouts et Dangers..le 27 juin à 20h30 à Valleraugue .
    un bon vent se lève sur nos montagne c’est celui de la démocratie locale.

    • pour l’interview pas de problème, pour l’heure c’est autre chose
      faites-moi parvenir votre numéro de téléphone et je vous appelle

  2. Je ne comprends pas ce qui vous dérange dans cette fusion si ce n’est le déplacement du centre de gravité. Mais si les deux communes fusionnent avec une vraie volonté de mutualiser leurs moyens tant dans le fonctionnement que dans l’investissement alors pourquoi crier “au Loup” que les maires soient cousins ou frères n’y change rien il y en a un qui sera maire et de cette “nouvelle commune” et cela veut dire que l autre l’accepte ce qui prouve une belle entente et surtout qu’elle est possible.(pas comme au Vigan).Aujourd’hui les petites mairies ont des moyens très réduits et ne peuvent même pas assumer une secrétaire à temps plein qui peut recevoir toute la journée quant au maire il a souvent bien des occupations en plus de la mairie selon sa profession.
    La discussion ne peut avoir pour axe que la distance entre les deux communes Mais avec un bon partage des permanences le Maire et ses adjoints devraient s’en tirer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*