Démocratie viganaise : Ras le cocon ! (cela va de soie …)

Pour mémoire

15 mars 2020 : 1er tour de élections municipales. Au Vigan, la liste Arnal devance la liste Cozza et emporte 21 sièges sur 27 au conseil municipal (Cozza  6 sièges)

17 mars 2020 : le 2 ème tour du 22 mars est reporté à une date ultérieure  (problème du coronavirus). Le mandat des conseillers sortants élus en 2014 est prorogé jusqu’au futur 2 ème tour. Le nouveau conseil municipal 2020 est « en sommeil » jusqu’au 2 ème tour et ses membres ne disposent d’aucuns pouvoirs, n’étant pas « installés »)

17 mars 2020 : une cellule de crise est créée au sein de la mairie dans des conditions contestables, semble-t-il

entre le 16 et le 20 mars 2020 : Alexandro Cozza dépose un recours en annulation du  1 er tour devant le tribunal administratif (procédure en cours)

15 avril 2020  : Alexandro Cozza adresse une lettre ouverte au maire du Vigan pour rappel à la loi

6, 14 et 20 avril 2020 : réunion de l’exécutif (le maire et les 4 adjoints + le directeur général des services de la mairie du Vigan) en audio conférence (60 à 90 mn chacune)

20 avril 2020  : publication, dans ce blog, du plan de continuité d’activité de la « Communauté des communes Pays Viganais »

21 avrll 2020 : Pas de réponse écrite connue du maire du Vigan à A.Cozza

***************************************

Des maux pour le pire, des mots pour le dire

Depuis de nombreuses années, la municipalité du Vigan, qui se voulait comme la plus représentative et influente en tant que bourg-centre du Pays Viganais, a pratiqué une politique de repli sur elle même. Cette conduite qui , de l’extérieur, était souvent considérée comme imposée par quelques uns (voire un seul) à tous les autres. Les conséquences furent souvent négatives :

  • en mars 2014, le conseil municipal compte le maire et huit adjoints, en fin de mandat en mars 2020, il ne reste que le maire quatre adjoints. De ces quatre, il ne reste que le maire et une adjointe pour se représenter sur la nouvelle liste des 21 conseillers de la majorité en mars 2014. Il n’en reste que 5 pour se représenter en mars 2020.
  • Quant aux cinq élus d’opposition de 2014, il n’en reste aujourd’hui qu’un pour se représenter sur le nouvelle liste d’opposition 2020.
  • le report du 2 ème tour 2020 (pour cause de coronavirus) fait que jusqu’au 2ème tour (en octobre … ou plus), c’est l’ancien conseil 2014 qui reste en fonction avec toutes ses failles humaines
  • Où en est-on aujourd’hui ?
  • A partir du 16 mars 2020, à en entendre certains, tant les adjoints que les conseillers n’étaient pas informés de ce qui se passait à la mairie dans la mesure où seuls le maire, la 1ère adjointe et le directeur général des services se concertaient et assumaient la gestion des affaires courantes.
  • Le 6 avril, sur demande des « tenus à l’écart », une première concertation en audio conférence (toujours le coronavirus !) eut lieu puis le 14 et le 20 avril. Le peu de confidences que j’ai pu grapillé ici ou là tendent à définir le climat de ces concertations comme » peu favorable »…

Cela ne concernait que le maire, les quatre adjoints et le directeur. Alexandre Cozza, maire-adjoint depuis 2014, démissionnaire de son poste en décembre 2019 et réélu en mars 2020 en tant que tête de liste de la liste d’opposition, n’était pas convié. Le 15 avril, il adressa une lettre ouverte au maire (voir ci-dessus). Restée sans réponse à ce jour.

Pendant ce temps, du côté de la communauté des communes du Pays Viganais , l’exécutif a mis en forme un « plan de continuité d’activité » ( voir le blog le 18 mars), heureuse initiative à mon avis.

Le document a été adressé à tous les conseillers communautaires. Un exemplaire m’a été adressé pour diffusion dans mon blog.

Le même travail aurait pu être entrepris au Vigan (le maire du Vigan est premier vice-président de la CDC Pays Viganais et donc très au fait de ce qui s’y passe.) C’était l’occasion de rétablir un climat favorable au sein de ce conseil municipal « maintenu » tout en favorisant les opérations de transfert de pouvoir à venir.

Mais peut être que cela ne convenait pas à sa philosophie personnelle de la démocratie au sein du conseil viganais ?

4 Commentaires

  1. L’important n’est pas de faire mais de le faire savoir.
    Cela peut être un art lorsqu’on est doué pour la rhétorique; il n’est pas manifeste que ce soit le cas de l’exécutif dont on nous présente l’heureuse initiative.

  2. Cher ChristianT
    On attend d’ailleurs depuis pas mal de temps aussi un premier soubresaut de son premier vice président en même temps que son bilan dans sa délégation.

    • Monsieur le chat,
      Un bilan qui ne couvre pas l’ensemble d’un mandat et de la collectivité n’est pas un bilan.
      Vous vous interrogez sur le bilan d’un seul vice-président. Celui qui a été responsable du fiasco touristique du belvédère de Blandas ? Celui qui a présidé aux destinés du symptoma avec les résultats que l’on connaît? Celui qui s’est opposé à l’augmentation des impôts et dont le président n’a pas entendu les propositions ? Celui qui a dirigé la politique culturelle ?
      Le Président n’ayant pas de délégation n’a pas de bilan à faire?
      Donc il faut un bilan de tout et de tous.

  3. « la communauté des communes du Pays Viganais , l’exécutif a mis en forme un « plan de continuité d’activité » »
    Merci pour cette information qui était effectivement nécessaire, l’activité de la com com continue, car on n’avait pas vraiment remarqué qu’elle avait commencé !!!!!
    Un bilan de ce qui a été fait serait le bienvenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.