D’accord pour le désaccord ….

Le mercredi 26 juin, se réunira le Conseil de la CDC Pays Viganais avec notamment, à l’ordre du jour, la “composition du conseil communautaire“.

Ce Conseil est composé de 41 conseillers qui sont élus le même jour que les conseils municipaux  (prochaines élections en mars 2020). Ces élus ont donc une double casquette : conseiller municipal de leur commune et conseiller communautaire de la CDC  Pays Viganais.

Pour mémoire, voici la composition actuelle du Conseil Pays Viganais (titulaires et suppléants) dont tous les membres  (élus en 2014) sont sortants en mars 2020 et seront réélus ou pas pour un nouveau mandat de six ans :

Mercredi 26, le Conseil devrait adopter la composition du prochain Conseil pour 2020-2026. Un exposé des motifs et un projet de répartition du nombre de conseillers par commune a été transmis aux conseillers actuels pour adoption éventuelle. Ci-après, un extrait du texte de présentation de la résolution :

Est donc proposée la même répartition que celle votée en 2014 pour 2014-2020.

La mention “aucune proposition de répartition ne permettant de respecter l’ensemble de ces critères”  constate (dans un style “langue de bois”) que, comme en 2014, les conseillers n’ont pas été capables de se mettre d’accord sur une autre répartition que celle prévue par défaut par les textes légaux pour 2020-2026.

En 2014, Le Vigan voulait en particulier plus de conseillers, ce qui était de nature à favoriser l’élection, en lieu et place du président sortant, le maire de Molières-Cavaillac, d’un nouveau président du Conseil en la personne  du maire du Vigan.

Finalement, les deux maires firent acte de candidature et le président sortant fut réélu.

Une opposition de longue date entre les deux hommes qui dure et perdure encore aujourd’hui. Il s’agit, puisqu’il faut bien les nommer de Roland Canayer, président du Conseil communautaire et maire de Molières-Cavaillac et de Eric Doulcier, maire du Vigan.

La presse régionale ne manqua pas l’occasion de faire ses choux gras de cette situation conflictuelle (nous y reviendrons pour vous narrer dans le détail cette histoire , car elle eut de nombreuses répercussions sur la vie politique, sociale, sociétale, culturelle, etc pendant toutes ces années et ça continue …)

Rendons à César ce qui à Jules en rafraîchissant la mémoire des “Paysviganaisiens”, grâce aux titres de la presse que voici :

 

Un conte à venir …………………………

……………….. peut-être même une histoire à dormir debout !

1 Commentaire

  1. Oui mais les Viganais en ont tellement marre qu’ils en redemandent alors!
    Peut être que prochainement il faudra vraiment leur montrer comment ont été dilapidés leurs deniers et liquidés ensuite à pertes les grands investissements du mandat actuel et précédent, et de celui précédent le précédent . il y a tant à dire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.