Covid-19 : combien coûteront les tests PCR et antigéniques, plus remboursés à partir du 15 octobre ?

À partir du 15 octobre, les tests dits « de confort » pour dépister le Covid-19 ne seront plus remboursés par la Sécurité sociale. Ils étaient jusqu’à présent pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie sans avance de frais, sauf pour les étrangers. 

La gratuité pour tous, sans condition des tests de confort, c’est bientôt fini. À partir du 15 octobre, les règles changeront pour le remboursement des tests de dépistage du Covid-19. Ils deviendront payants et ne seront plus remboursés par la Sécurité sociale, sauf exceptions. Voici combien ils pourraient vous coûter.

Qui doit mettre la main à la poche ?

Pour l’instant, seules les personnes en séjour temporaire en France et relevant d’un régime de sécurité sociale étranger doivent mettre la main à la poche si elles ne disposent pas de prescription médicale ou qu’elles ne sont pas déclarées comme étant cas contact. Selon l’Assurance maladie, ces personnes doivent dépenser 43,89 euros pour un test PCR ou bien 25 euros pour un antigénique.

Et comme l’a précisé le porte-parole du gouvernement à la mi-septembre, des tarifs similaires devraient être appliqués aux Français dès la mi-octobre, notamment les adultes non vaccinés. 

Combien devra-t-on débourser ?

« Ce sera 43 euros pour le PCR et 22 euros pour l’antigénique en laboratoire, un peu moins cher qu’en pharmacie”, affirme Lionel Barrand, président du SNB  de Capital. Selon le pharmacien Gilles Bonnefond, patron de l’Uspo, « le prix [des antigéniques] sera le même aussi bien en laboratoire qu’en pharmacie, soit 25 euros. »

 En principe, seuls les adultes non vaccinés devront payer pour se faire tester, sauf s’ils présentent une prescription médicale.

Qui fait exception à ces règles ?

D’abord, les personnes complètement vaccinées : “si elles présentent des symptômes, pas besoin de prescription médicale, elles seront toujours remboursées par la Sécurité sociale comme aujourd”hui”, affirme à Capital Gilles Bonnefond, qui a participé à plusieurs réunions avec le ministère des Solidarités et de la Santé sur le sujet.

Ensuite les mineurs, même les 12-17 ans qui sont éligibles à la vaccination, ne seront pas concernés par les tests payants.  Reste à clarifier un autre cas de figure, celui des élèves majeurs en cas de cluster dans l’Éducation nationale ou dans l’enseignement supérieur.

En Europe, les prix d’un test PCR varient de 40 à 190 euros. À titre d’exemple, le prix moyen des tests PCR est en Espagne d’environ 100 euros, en Italie de 70 euros, en Allemagne, entre 80 et 150 euros.

Le Danemark demeure le dernier pays avec la France à maintenir la gratuité des tests PCR dans tous les cas. Au Royaume-Uni, le test est gratuit pour les personnes symptomatiques, tandis qu’il en coûte entre 50 et 350 euros aux autres.