Guide pratique : Le frelon asiatique

L’UNAF ÉDITE UN GUIDE SUR LES BONNES PRATIQUES À ADOPTER POUR LUTTER CONTRE LE FRELON ASIATIQUE

L’Union Nationale de l’Apiculture Française lance une vaste campagne de mobilisation auprès des collectivités locales pour lutter contre cette espèce invasive.

Après une année 2020 de prédation très forte, l’Union Nationale de l’Apiculture Française vient d’éditer un guide pratique qui recense différentes méthodes de lutte contre le frelon asiatique. Destiné aux élus locaux, il a pour vocation de les encourager, les aider et les accompagner dans cette démarche.

Ce guide présente cette espèce exotique envahissante, ses impacts, et compile les méthodes de lutte, décrit des expériences positives à l’échelle de différents territoires et fait témoigner des élus qui se sont engagés contre le frelon asiatique. Depuis son apparition dans le début des années 2000, le frelon asiatique a colonisé la quasi-totalité du territoire métropolitain et a été recensé dans 9 autres États européens. C’est une réelle menace pour les abeilles et l’apiculture au point que dans certaines zones, il est devenu impossible d’élever des abeilles.

De plus, le frelon ne se nourrit pas que d’abeilles : les autres insectes représentent plus de la moitié de son bol alimentaire. Récemment, une équipe universitaire a estimé ses impacts sur le service écosystémique de pollinisation à plusieurs dizaines de millions d’euros. Ce guide propose d’organiser et encadrer les pratiques de lutte afin d’en améliorer l’efficacité et limiter les impacts.

Pour Christian Pons, président de l’UNAF : « Face à l’inaction de l’État en matière de lutte contre le frelon asiatique, de nombreux territoires s’engagent déjà contre cette espèce invasive, souvent en partenariat avec les apiculteurs. Nous appelons les élus locaux à suivre cet exemple en se saisissant de ce guide pratique pour sauver les abeilles de leur territoire.  »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.