Vaccin Covid : voici les centres de vaccination près de chez vous et comment prendre rendez-vous

LES DERNIÈRES INFOS

  • Après trois premières semaines réservées aux Ehpad, la vaccination sera ouverte, dès lundi prochain, à la population générale de plus de 75 ans. Il est déjà possible de s’inscrire pour aller se faire vacciner dans un centre près de chez soi (voir plus bas).
  • Un cas d’effet indésirable au vaccin anti-Covid a été recensé en France, parmi les 189 834 personnes vaccinées à ce jour. Olivier Véran a précisé ce mardi qu’il s’agissait d’une réaction allergique mais sans gravité. Le ministre de la Santé a ajouté que cela correspondait à la moyenne observée à l’étranger, à savoir un cas d’effet indésirable pour 100 000 vaccins injectés.
  • Ce mardi, AstraZeneca a formulé une demande d’examen d’urgence de son vaccin par l’Agence européenne du médicament (EMA), en vue d’une autorisation dans l’UE. L’EMA devrait donner sa réponse au plus tard le 29 janvier et ainsi ouvrir la porte à la mise sur le marché du vaccin du laboratoire britannique, alors que pour l’heure, seuls Pfizer et Moderna sont autorisés.
  • Si le cap des 100 000 personnes vaccinées a été franchi, l’objectif, d’ici la fin de la semaine, est de vacciner 400 000 personnes, comme l’a indiqué ce mardi Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’Autonomie. De son côté, Olivier Véran, ministre de la Santé, a fait savoir que d’ici la fin du mois de janvier, un million de personnes seraient vaccinées.
Où se faire vacciner ? Comment trouver un centre de vaccination ?

Le ministère de la Santé a déployé un service en ligne sur le site Sante.fr, permettant d’identifier très rapidement un centre de vaccination autour de chez soi. Retrouvez le dispositif ci-dessous, très simple d’utilisation : il suffit de rentrer une adresse pour découvrir la liste des lieux de vaccinations les plus proches.

Comment s’inscrire pour se faire vacciner ?

Les inscriptions pour les personnes souhaitant se faire vacciner, sous réserve d’être éligible à la vaccination, seront ouvertes ce jeudi 14 janvier. Pour l’heure, seules les personnes de plus de 75 ans (Ehpad et hors Ehpad) et les soignants peuvent y avoir recours. Dès ce jeudi, il sera possible de prendre rendez-vous sur l’une des trois plateformes choisies par le gouvernement, centralisées sur le site sante.fr (Doctolib, Maiia et Keldoc). Le président-fondateur de Doctolib a promis à ce propos une prise de rendez-vous « très simple, très accessible ». Les patients « pourront prendre les deux rendez-vous pour les deux injections en même temps. Ils pourront prendre leur rendez-vous eux-mêmes ou leurs proches pourront prendre un rendez-vous pour eux », a indiqué Stanislas Niox-Château sur France Info. Il sera également possible de prendre rendez-vous par téléphone, le numéro va prochainement être communiqué.

Les personnes désireuses de se faire vacciner et qui ne sont pas résidents d’Ehpad  – ceux qui le sont pourront bénéficier d’une vaccination in situ – doivent se rendre dans des centres, ouverts à échelle départementale. « Un centre par département a déjà été ouvert. Il y en aura 300 à partir de lundi, puis progressivement 600 jusqu’à fin janvier », expliquait jeudi dernier le ministre de la Santé Olivier Véran, précisant que « chaque commune n’aura pas son propre centre, ce serait incohérent vu le nombre de doses et de personnes à vacciner ».

Dès la prise de rendez-vous, un formulaire sera alors soumis afin d’obtenir des vérifications sur le profil du patient et ainsi vérifier si la vaccination contre le Covid-19 n’est pas incompatible. Allergies, traitement médical… Voici le genre d’informations qui sera vérifié. Ce sera la dernière étape avant la vaccination, le gouvernement ayant simplifié la procédure en ne rendant pas obligatoire la consultation pré-vaccinale chez son médecin traitant. Les prises de rendez-vous débutent donc ce jeudi et les premières vaccinations issues de ces inscriptions débuteront le lundi 18 janvier. Il conviendra ensuite d’attendre entre trois et six semaines avant de se rendre à nouveau dans un centre afin de procéder à la deuxième injection inhérente au vaccin anti-Covid tel qu’il existe aujourd’hui. A noter que pour le moment et si les vaccins continuent de présenter les mêmes indications et les mêmes contre-indications, il n’y aura pas lieu de choisir tel ou tel vaccin, ils seront proposés indifféremment.

Qui peut se faire vacciner et quand ?
  • Une première phase de janvier à février concerne l’ensemble des personnes de plus de 75 ans, qu’elles résident en Ehpad ou non. Les personnels de santé, les aides à domicile ainsi que les pompiers âgés d’au moins 50 ans sont également concernés. L’objectif est de vacciner un million de personnes rien que sur le mois de janvier.
  • En février-mars, la vaccination sera ensuite élargie aux 65-74 ans, mais Olivier Véran a averti que « l’ouverture aux 65 ans et plus (…) se tiendra lorsque nous aurons suffisamment protégé les personnes vulnérables ».
  • Enfin, « au début du printemps », le reste de la population pourrait être vacciné, avec en priorité les personnes de 50 à 64 ans, les personnels de sécurité, d’éducation, les personnes vulnérables et précaires

Le vaccin est gratuit et la vaccination n’est pas obligatoire. Elle ne concerne que les personnes majeures. La France dispose pour l’heure d’un potentiel de 200 millions de doses, qui permettent de vacciner 100 millions de personnes sachant que le vaccin nécessite deux doses à quelques semaines d’intervalle. La France va débourser 1,5 milliard d’euros pour ces vaccins, attribués au budget de la sécurité sociale. Pour rappel, il convient que 70% de la population soit vaccinée, selon la revue scientifique Nature, pour atteindre l’immunité collective.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.