Roland Canayer

Roland Canayer : premiers questionnements

Extrait du Ml du 7 novembre 2020

Coup de chaud au Pays viganais dont les finances sont chancelantes

Publié le  , mis à jour 

La communauté de communes doit trouver d’urgence des solutions pour faire face à des échéances bancaires début 2021.

Dire que la communauté de communes du Pays viganais (CCPV) est dans la panade est un euphémisme. Surendettée, elle va devoir faire face en février et en avril 2021 à deux échéances bancaires de 645 000 € chacune. Or la trésorerie de la CCPV n’affiche que 500 000 € environ de disponibles.

La nouvelle équipe du président Régis Bayle, le maire d’Arrigas, dispose de moins de quatre mois pour résoudre ce problème qui s’apparente à la quadrature du cercle. Un vrai casse-tête, d’autant que l’appel à l’emprunt est impossible, les banques, échaudées, se refusant au moindre prêt pour l’heure.

Rapport comptable implacable

Lors du dernier conseil communautaire de ce jeudi 5 novembre, plusieurs élus de l’ancienne équipe dirigeante de la communauté de communes n’étaient pas présents pour écouter en visioconférence les propos du préfet du Gard Didier Lauga et, surtout, le rapport comptable implacable de Frédéric Guin, le directeur départemental des finances publiques (DDFip).

Celui-ci a égrené les chiffres et fait état de la situation catastrophique dans laquelle se trouvent les finances de la CCPV et qui la fait figurer depuis plusieurs années dans le réseau d’alerte de la DDfip. Visiblement, l’alerte a tardé à être prise au sérieux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.