Quand rien ne change …

GARD : Les équipes municipales sortantes conserveront leur mandat au moins jusqu’à mi-mai

Le premier tour des élections municipales qui s’est déroulé le 15 mars 2020 a permis le renouvellement intégral de 305 conseils municipaux du Gard. Dans ces conseils municipaux, l’élection du maire et des adjoints du maire devait avoir lieu entre le 20 et le 22 mars 2020. Suite à l’annonce du Premier Ministre en date du 19 mars 2020 et compte-tenu de la situation sanitaire actuelle, les élections des maires et adjoints sont ajournées.

Compte tenu du risque sanitaire, les communes où un conseil municipal a été élu dès le premier tour, il ne pourra pas se réunir pour élire son nouveau maire et ses adjoints dans les conditions actuelles. L’ensemble des équipes municipales sortantes conservent leur mandat, au moins jusqu’à mi-mai et un projet de loi sera présenté prochainement pour encadrer le prochain tour des élections municipales.

Le projet de loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de COVID-19 doit fixer les modalités de continuité des exécutifs locaux en maintenant en fonction les maires et adjoints au maire en fonction au 15 mars jusqu’au 15 mai 2020.

Au Vigan, le nouveau conseil municipal élu le 15 mars était convoqué le samedi 21 pour élire le nouveau maire et les adjoints mais, compte tenu du report annoncé, le Conseil Municipal initialement prévu le 21 a été annulé.

De ce fait,  le maire et les adjoints sortants conservent leur  mandat au moins jusqu’au 15 mai, à cause du report annoncé.

J’ai téléphoné, ce samedi matin, à plusieurs adjoints sortants du Vigan qui m’ont confirmé n’avoir eu aucune information ni de la première adjoint ni du DGS de la mairie et avoir appris le report … dans la presse.

L e moins qu’ils espéraient, c’était une réunion d’urgence de l’exécutif  (les adjoints sortants) pour prendre les premières informations et décisions compte tenu de leur retour aux responsabilités pour les deux mois à venir d’autant que les nouveaux élus du 15 mars n’avaient,  du fait de la situation, aucun pouvoir de décision ou de gestion voire. d’ingérence.

On retrouve là les méthodes connues de 2014-2020.

Une question parmi d’autres : que se passerait-il en cas d’un incident ou accident entrant dans le cadre de la délégation de tel ou tel adjoint ?

1 Commentaire

  1. Que se passerait-il en cas d’incident ou accident entrant dans le cadre de la délégation de tel ou tel adjoint ?
    Eh bien, dans la mesure où le Conseil Municipal sortant reste en place jusqu’à la mise en place du nouveau, il me semble que la loi et la logique veuillent que les délégations auprès des instances extérieures et autres Etablissements Publics de Coopération Intercommunale soient du ressort de celles et ceux à qui elles ont été confiées. Est-ce que cela pose problème ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.