Quels sont les Gardois candidats aux élections européennes du 26 mai ?

Les élections européennes se tiendront dans quelques jours, le dimanche 26 mai. Une douzaine de Gardois seront candidats mais, en l’état, deux seulement semblent avoir quelque chance d’être élus.

Il s’agit pour chaque électeur de choisir une liste nationale parmi 33. Chaque liste doit recueillir au moins 5% des voix pour avoir un élu (ou plus  en fonction de son score). Les élus sont désignés dans l’ordre, pour chaque liste, des 79 candidats de ladite liste et proportionnellement à son score. La France aura au total 79 élus toutes listes confondues dont 74 qui siègeront au conseil de l’Europe (5 en réserve en attendant le règlement définitif du Brexit).

L’élection d’un Gardois est fonction du score de la liste à laquelle il appartient et du rang qu’il occupe dans ladite liste. Exemple en 2014 : pour être élu, il fallait être dans les 24 premiers candidats de la liste arrivée en tête et dans les 6 premiers de la dernière liste ayant eu des élus.

Quels sont les Gardois candidats aux européennes 2019?
( Sont pris en compte les pourcentages des listes,  issus des derniers sondages connus)

Les candidats, probablement élus

  • Franck Proust, 11e de la liste “Les Républicains(13 %). premier adjoint au maire de Nîmes et député européen depuis 2011
  • Gilbert Collard,  en 15e position sur la liste “Rassemblement National” (ex-FN) (22 %), député RN de la deuxième circonscription du Gard,   Un deuxième Gardois sur la liste “RN”, le maire de Beaucaire, Julien Sanchez, en 79e et dernière position qui  n’a aucune chance  d’être élu.

Les candidats, probablement non élus

  • Jacques Armando, qui figure à la 57e place de la liste “Debout la France(3 %)
  • Léa Boyer, 38e sur la liste “Les Républicains”(13%)  secrétaire départementale adjointe de la fédération gardoise de “LR”.
  • Michel Cegielski,  54e sur la liste “Renaissance”(LREM, Modem)(22 %), adjoint au maire de Bagnols 
  • Joëlle Murré, à la 52e position sur la liste “Les Européens”(1 %), conseillère départementale du canton de Marguerittes, 
  • Thomas Champigny. à la 64e place il figure en position non-éligible de la liste “France insoumise”(9,5 %)
  • Sibylle Jannekeyn, à la 66e position de “Europe-Écologie-les Verts”(7 %)
  • Morgan Buisson, 61e place de la “Liste citoyenne du printemps européen”soutenue par le parti Génération•s (2 %)
  • Denis Lanoy, en 43e position sur la liste du PCF (2,5 %)
  • Nelly Paté,  16e place sur la liste de “Union populaire républicaine” ( 1,5 %)
  • Eric Poujade,  45ème sur la liste “Urgence Ecologie(0,5 %)

Tous ces candidats sont placés trop loin sur leur liste et/ou le sondage donne un résultat inférieur à 5 %

Sauf erreur, pas de Gardois sur la liste “PS-Place Publique” (5%)

1 Commentaire

  1. On va donc faire fleurir des coquelicots dans toutes les républiques et royaumes d’Europe.
    Un programme très abouti…..
    Mais une précision : Monsieur Poujade est candidat héraultais car le fait est qu’il est élu à Mèze conseiller municipal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.