Tout fout l’camp, ma pauv’dame!

Souvenez-vous ! Mars 2014, les élections municipales. Nous sommes aujourd’hui à mi-mandat. En 2014, la liste sortante “Vivre au Vigan” fut réélue dès le 1er tour avec ce résultat

soit (aussi) 36 % des inscrits.  Depuis, il s’en est passé des choses.

Tout d’abord, le bilan des présences au conseil municipal d’avril 2014 à ce jour  :

En rouge : les absences (avec ou sans excuses selon le cas)

En gris : Clémence Boisson démissionnaire du conseil municipal et Christiane Rouquette qui devrait remplacer Clémence Boisson à partir du prochain conseil municipal fin septembre

*********

En avril 2014 sont intronisés huit maires adjoints  : Arnal Sylvie, Audren Laurence, Boisson Clémence, Cozza Alexandre, Garrigues Anne-Laure, Goëtzinger Pascal, Langet Christian, Muller Pierre. A l’époque, l’opposition contesta le nombre d’adjoints le trouvant trop important , estimant que 7 auraient suffit, voire 6. Le maire a maintenu le nombre de 8 arguant que le travail à accomplir justifiait un tel choix.

Le temps passa et aujourd’hui, il n’y plus que quatre adjoints “opérationnels” qui,  semble-t-il, “suffisent” … Que sont devenus les autres ?

Anne-Laure Garrigues a connu un deuil dramatique et cruel. Son éloignement est très compréhensible.

Clémence Boisson, pour des raisons personnelles, a démissionné et nos voeux l’accompagnent dans sa nouvelle vie.

Laurence Audren et Pascal Goëtzinger ont démissionné (contraints ou pas selon les uns ou les autres, difficile de savoir ) tout en restant conseiller municipal. Allez savoir pourquoi ! puisque, depuis un an, ils n’assistent plus ni au conseil municipal ni aux commissions, enfin à rien. Il eut été logique qu’ils laissent la place aux suivants sur la liste des élections 2014 … Que nenni, puisque leurs petits camarades du conseil semblent trouver cela naturel, toutes tendances confondues. Comme me disait ce vieil homme que je n’ai pas connu “L’habit ne fait pas le moine mais du moins il l’habille”.

Alors, on dit que le maire va nommer un ou deux nouveaux maires adjoints incessamment sous peu. Pour quoi faire ? Puisque quatre suffisent depuis des mois et puis, comme le recommande le gouvernement, l’heure est aux économies ( au prix même d’un diletantisme) mais on a l’habitude.

Alors, vous voyez, ma pauv’dame, même si tout fout l’camp, ça ne fait rien puisque ça ne fait pas de vagues ! A propos, si vous le rencontrez demandez-lui pourquoi il n’organise pas un compte rendu de mandat public de mi-parcours. Il a sûrement des infos à donner ainsi que des réponses à donner aux questions qui pourraient être posées.

1 Commentaire

  1. Si le maire a soutenu que 8 adjoints étaient nécessaires pour mener les affaires de sa ville mais qu’aujourd’hui il se débrouille à 4 c est peut être qu’il n avait pas bien jaugé à son premier mandat et au début du 2ème l’ampleur des besoins en matière de ressource humaine.
    Perdre 50 % de sa garde rapprochée n ‘est pas le signe de la grande santé de l’équipe dirigeante et la voir se déliter ainsi n’a rien de rassurant.
    C’est un peu à l ‘image de la ville elle même ou tout est à vendre.
    Vous parlez dans votre article des adjoint en abandon de poste, soit démissionnés soit démissionaires , quid par exemple de Clémence Boisson? que devient elle? Elle était l ‘adjointe aux affaires sociales, à la démocratie participative, fervente des associations pour la protection des droits de l homme et de la femme, dans la lignée des idées du Maire lui même son départ est motivé par quoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.