Les 50 ans du Bourilhou

50 ANS APRES…UN BOURILHOU EPOUSTOUFLANT !

Hors du commun, renversant, époustouflant, il n’y a pas de mots pour décrire le spectacle des 50 ans du Bourilhou, qui fut présenté samedi dernier à l’auditorium du Lycée – Collège André Chamson du Vigan, dans une ambiance indescriptible, devant près de 300 personnes, dans une salle pleine à craquer ! Comme prévu, les membres de plusieurs ateliers (une quinzaine) sont « descendus dans la rue » et l’ont animée, pendant près de deux heures. Remarquablement mis en scène par le talentueux homme de théâtre Jean- Pierre Lejeune, le spectacle proposa chants, danses, saynettes, gymnastique  volontaire, le reflet du travail réalisé pendant l’année, avec projection de petits films montrant les ateliers Yoga ou Tai Chi Chuan ou ces dames de la Peinture sur soie en plein travail. On eut le plaisir d’entendre ou de voir, pendant le  pectacle « non-stop », mené tambour battant par des participants et leurs responsables très motivés , les ateliers suivants : Ensemble Vocal du Bourilhou, groupe Gospel, chorale « Sorelle », atelier de danses de Tango Argentin et la participation de la Gymnastique Volontaire et les jeunes danseuses de Diagonale sans oublier la présence sur scène du Tarot et des membres du Cercle Philosophique… Que les ateliers oubliés veillent bien nous excuser ! Le polyvalent secrétaire Bernard Gintrand fit même  irruption dans la salle avec son vélo ! Pendant toute la durée du spectacle, Chantal Boyer, responsable de l’atelier peinture réalisa dans un coin de la scène et sur chevalet un tableau  représentant le Centre Culturel. De son côté, le vice-président Hervé Garin proposa à l’extérieur sous chapiteaux, une série de panneaux montrant les différentes   manifestations organisées depuis le début des années 90. Signalons aussi que les décors du spectacle furent réalisés sur toile par Chantal Boyer et Odile Bareau  de l’atelier « Sorelle », ancienne professeure d’Arts Plastiques.

Quant au spectacle, il fut introduit par le président actuel du Bourilhou, interviewé par Emilie Pascal, la présidente de la GV, promue maîtresse de cérémonie. Pierre Valette donna quelques renseignements sur le fonctionnement du Centre, géré depuis 50 ans par un conseil  ’administration
d’une quinzaine de bénévoles. Emilie donna ensuite la parole au premier président du Bourilhou, présent dans la salle, Michel Dautry. Etait aussi présent à ses côtés, un autre président du Centre, Michel Fabrié, qui lui succéda quelques années plus tard jusqu’en 1990, juste avant le président d’aujourd’hui. Le docteur Dautry parla des origines du Bourilhou, dont les statuts furent déposés en Sous-Préfecture, le 5 décembre 1967, sous le nom de Centre Culturel et Sportif du Vigan, avec la présence déjà de quelques  ateliers… Leur nombre grossit par la suite au fil des années ( surtout à partir aujourd’hui une centaine, avec, une cinquantaine de disciplines, et trente –quatre responsables d’ateliers, dont vingt-deux non bénévoles et sous l’appellation « Centre Culturel et de Loisirs « Le Bourilhou » , ses membres provenant de tout le Pays Viganais et de sa périphérie ! Actuellement le Bourilhou favorise la création d’emplois d’une vingtaine de personnes…

Reprenant les paroles du docteur Dautry, le président du Centre Culturel cita le Professeur Philippe Joutard, ancien recteur de L’Académie de Toulouse, qui dans un de ses derniers ouvrages sur les Cévennes fait référence au Bourilhou, «  un Centre Culturel en milieu rural, dirigé par des bénévoles, qui joue un rôle important en permettant l’accès à une culture ouverte à tous… ». Les deux principaux élus du Vigan, Roland Canayer et Eric Doulcier prirent  eux-aussi la parole pour féliciter les participants au spectacle et rendre hommage aux  responsables bénévoles du Centre Culturel, qui s’investissent toute l’année pour satisfaire les habitants du Pays Viganais et leur apporter une culture saine et variée, dans les ateliers proposées et au cours des nombreuses manifestations, qui sont organisées chaque année et que le Bourilhou a lancées, il y a une quinzaine d’années, conférences mensuelles, Printemps du Livre, Journées de l’Antiquité ( qui le font connaître ailleurs que  dans notre département) , Journée des ateliers créatifs… Etaient aussi présents M. Martin Delord, conseiller départemental ainsi que la doyenne du Bourilhou, Claire Féral, qui encore l’année dernière dirigeait l’atelier Scrabble. Un tel spectacle ne peut être que bénéfique pour l’avenir d’une belle structure, qui héberge chaque semaine environ 650 personnes, que l’on retrouve actuellement dans la centaine d’ateliers. Un « énorme » apéritif dînatoire, préparé par le restaurant de La Plaine, fut offert à tous les participants, à l’issue du spectacle, par le Centre Culturel et
de Loisirs.

Photographies : Alain Bernaleau et Pierre Valette

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*