Vive l’Empereur !!!

En 1860, la commune de “La-Paroisse-du-Vigan” est supprimée et réunie à celle du Vigan. Elle comprend notamment les hameaux de Bouliech, Espériès, et Paillerols. Ladite fusion fait l’objet d’une loi signée Napoléon. (III)

Depuis la loi du 28 pluviose An (VIII (17 février 1800), Le Vigan était une sous-préfecture comprenant dix cantons dont celui du Vigan (seize communes dont La-Paroisse- du-Vigan)

Depuis le XVI ème siècle, le territoire du Vigan comprenait deux communes Le Vigan (agglomération et partie nord-ouest du territoire) et La-Paroisse-du-Vigan (le hameaux situés au nord-est, est et sud).  La-Paroisse-du-Vigan était peuplée, au recensement de 1856, de 641 habitants. Elle avait provisoirement porté, au cours de la Révolution française, les noms de Commune-des-Monts et de Monts.

La fusion des deux communes fit l’objet d’une enquête à la mi-juin 1859 (182 contre sur 186 avis exprimés). Une seconde enquête en août 185, soit deux mois plus tard, donna 184 pour sur 186). Un an plus tard, la fusion était réalisée.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*