Narcisse (sic ! )

Il me prend parfois de rêver que je suis le meilleur !  Et la peur me tenaille … si c’était vrai !

Poëte, prends ton luth et loues-moi !

 

De moi, j’ai grand amour.

Je le dis net et sans détour :

Admirez seulement mon visage,

Et vous connaîtrez l’extase.

 

Devant tant de beauté

Ce serait vile cruauté

Que de le mépriser

Et ne point le baiser.

 

Tel un dieu de lumière,

Aujourd’hui comme hier,

D’Apollon, fidèle image,

Des Arts ferai l’usage.

 

En majesté et de belle manière,

Je serai, enfin, être de lumière

Et, tel Zeus en sa puissance,

Me ferai dieu de magnificence.

 

Mon âme, de modestie,

N’est certes point départie.

Devant tant de munificence

Qu’on me loue et encense !

acl 25022018

copyright

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*