Les “psy” …

Le Petit journal du Vigan, sans son numéro de décembre 2017 page 12,  présente un article intéressant concernant l’évolution, dans le temps, du deuil.

 

C’est un sujet délicat et sensible sur lequel psychiatres, psychologues et psychanalistes notamment firent des recherches et publièrent. Ce fut cas de Elisabeth KÜBLER-ROSS.

Médecin psychiatre internationalement reconnue, Elisabeth KÜBLER-ROSS (1926-2004) est une pionnière dans l’accompagnement des personnes en fin de vie. Docteur honoris causa de nombreuses universités américaines, elle est la fondatrice du centre de Shanti Nilaya, consacré aux enfants atteints du SIDA. Elle s’est éteinte le 24 août 2004.

Médecin à Los Angeles, David KESSLER est reconnu comme le successeur d’Elisabeth Kübler-Ross.

Après trente-six ans de carrière, Elisabeth Kübler-Ross, en collaboration avec David Kessler, publia dans cet ouvrage “Sur le chagrin et le deuil”  la somme de son expérience. Pour enfin tourner la page du chagrin, ils détaillent les cinq stades du deuil : le déni, la colère, le marchandage, la dépression et l’acceptation.

En 2013-2015, Geneviève Schmit (thérapeute et psy-en ligne) publia sur son site internet différents documents faisant référence à Elisabeth Kubler-Ross et citant ses sources. L’un des ces textes  au style personnel concerne les “étapes du deuil”   (voir ci-dessous) sous forme de résumé pédagogique des écrits de Elisabeth Kubler-Ross :

Dans cette situation de deuil, un accompagnement par un psychiatre, un psychologue ou un psychanalyste est parfois nécessaire ou souhaité. La question se pose alors d’avoir une idée sur le rôle de ces trois praticiens.

  • Un psychiatre est un médecin spécialisé en santé mentale, exerçant la psychiatrie. Il diagnostique, traite et tente de prévenir la souffrance psychique et les maladies mentales. Le médecin psychiatre, après une formation médicale polyvalente, effectue une spécialisation en psychiatrie générale. Comme tout médecin, il doit prendre en charge le patient dans sa globalité et tenir compte de son état de santé général. Pour cela, il doit appuyer son évaluation sur des connaissances solides en psychanalyse[1], psychopathologie, psychologie médicale, neurobiologie et sciences cognitives, tout en étant en mesure de connaître la pathologie somatique médicale ou chirurgicale. Le médecin psychiatre coordonne les soins en santé mentale et peut proposer au patient un traitement médicamenteux ou une hospitalisation.
  • Un psychologue est un professionnel de lae usage du titre de psychologue il est exigé d’être titulaire d’une licence mention ” psychologie ” et d’un master mention ” psychologie ” comprenant un mémoire de recherche et un stage professionnel. Un master mention ” psychologie ” ne permet pas, à lui seul, d’obtenir l’autorisation à faire usage professionnel du titre de psychologue. Le doctorat de psychologie n’est pas un diplôme permettant l’usage professionnel du titre de psychologue. Le titulaire de diplômes permettant l’usage professionnel du titre de psychologue en France a obligation de s’inscrire au répertoire ADELI, à la Délégation territoriale départementale (D.T.D.) du département du lieu d’exercice afin d’être enregistrés sur un fichier en qualité de psychologue, par spécialité.
  • Un psychanalyste est un professionnel formé sur le plan théorique et pratique à mener des cures psychanalytiques.La pratique de psychanalyste est fondée sur la reconnaissance d’une formation théorique et clinique, au sein d’une école de psychanalyse, à laquelle le psychanalyste reste en règle générale affilié au-delà de sa formation. Le titre de psychanalyste n’est pas un titre protégé, toutefois, avoir soi-même fait une cure psychanalytique est le prérequis essentiel pour commencer une formation dans le cadre d’une association psychanalytique. Les psychanalystes, s’ils peuvent être par ailleurs psychologues ou psychiatres – mais pas nécessairement – ne sont pas assujettis à une réglementation. La formation du psychanalyste exige avant tout un long parcours personnel en psychanalyse. En outre, de nombreux psychanalystes sont regroupés en associations proposant aux futurs analystes une formation théorique et des supervisions individuelles et groupales afin de réguler la pratique de la psychanalyse.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.