Le bruit du silence

Philosoffons aujourd’hui sur l’importance des mots “silence ” et “bruit “, deux mots qui sont concernés l’un par l’autre et réciproquement dans les deux sens.

Tous les mercredis , la minute filozaufique.

 

Quand le silence fait du bruit

Penchons-nous d’abord sur nos dictionnaires habituels :

  • Bruit : son abstraction faite de toute articulation distincte et de toute harmonie (Dictionnaire de l’Académie 1856)  Ensemble des sons sans harmonie (Dictionnaire 2015)
  • Abstraction : Opération par laquelle l’esprit considère séparément des choses qui sont réellement unies (Dictionnaire de l’Académie 1856)
  • Silence : Etat d’une personne qui se tait (Bescherelle 1887) Absence  de bruit (Dictionnaire 2015)

Ces deux mots ont donné naissance à bien des expressions :

  • Silence : réduire au silence, passer sous silence, la loi du silence, percer  le silence, le sceau du silence, un silence de plomb, un silence assourdissant, garder le silence, acheter le silence, silence dans les rangs, silence on tourne, un silence de mort …
  • Bruit : faire grand bruit, un bruit d’enfer, un bruit sourd, faire du bruit pour rien, un bruit qui court, un  faux bruit …

Le règne de l’oxymore

J’aime bien ce mot qui fait distingué et savant dans une conversation. Cette figure de style qui consiste à placer l’un à côté de l’autre deux mots opposés (une obscure clarté) est et fut employé par les plus grands écrivains et poètes comme le “Jeune vieillard”de Molière dans Le Malade imaginaire.

Nous pouvons maintenant “oxymorer” le bruit et le silence :

Dans sa folle sagesse, le silence en fait de belles! En effet, quand il devient “assourdissant”, il rend sourd en émettant un bruit  d’enfer rompant ainsi la loi du silence. En rompant le sceau du silence qui lui imposait un silence de plomb, il considère séparément des choses qui sont réellement unies d’où l’abstraction qui se traduira par un silence bruyant devenant un bruit sourd.

Mais alors, comment  un “bruit sourd” pourrait-il être considéré comme un “bruit d’enfer”même si c’est un bruit qui court car dans ce cas, ce ne saurait jamais, en l’affirmant, que faire du bruit pour rien et répandre un faux bruit qui, lui, risque de faire grand bruit.

Et quand on sait que le bruit de l’univers est tel (tous les scientifiques vous le diront), qu’il est évident que le silence n’est qu’une vue de l’esprit et  même si le silence est d’or, n’essayez pas de percer le silence : vous ne trouverez rien puisqu’il n’existe pas;

 

A mercredi prochain …………

acl 20/12/2017 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.